Zoë Afonso : une tapissière passionnée et mère de famille nombreuse

tapissier Zoé

Cet article fait partie d’une nouvelle série « Ils font Orléans ». Nous aimerions mettre à l’honneur les acteurs du quotidien qui confèrent à Orléans son identité propre. Nous proposerons des courtes interviews de ces acteurs issus de tous horizons : artisans, créateurs, facilitateurs, chefs d’entreprises qui oeuvrent au quotidien.

Nous avons le plaisir de commencer cette série avec Zoë Afonso, tapissière à Orléans qui conjugue vie de famille bien remplie et son amour du travail bien fait.

Vous pouvez contacter Zoé sur son site internet : Zoe-fait-tapisserie.fr

Bonjour Zoé, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Zoë, 39 ans, maman de 4 enfants… Je suis née et j’ai grandit en Angleterre mais je suis Bourguignonne de Cœur. je me définis comme une épicurienne qui aime le beau et le bon !

J’ai grandi dans une famille de créatifs.

J’ai appris la tapisserie à Autun vec un CAP et Bac Pro et ensuite j’ai poursuivi mes études aux Beaux Arts de Dijon (DNAP).

J’ai travaillé quelques années à Paris pour un décorateur avant d’arriver à Orléans et d’y créer mon atelier de tapisserie.

Pourquoi être devenue tapissière ?

L’école m’a toujours ennuyé et ne me semblait pas être un lieu d’épanouissement. Je voulais apprendre un « savoir faire ». J’aime déjà la décoration, les belles choses, les antiquités de mes parents, l’art/l’artisanat, et je suis manuelle.


Quel est le type de projet que tu apprécies le plus ? Ta spécialité ?

Je suis Tapissière en Siège, ce qui signifie que je suis habilitée à la restauration de fauteuils, chaises ou canapés.

Ce que je préfère ce sont les sièges de style qui nécessitent une restauration traditionnelle.

Être tapissier à Orléans, ça présente des spécificités ?

Mes clients sont principalement des connaissances de réseaux privées et ma publicité ce fait par le bouche à oreille… C’est très provincial comme fonctionnement ! Orléans est une ville à taille humaine.

Pourquoi être venue vivre à Orléans ?

Pour un plus grand confort de vie. Pour la vie familiale. Pour sa proximité de Paris.

Ce que tu préfères à Orléans ?

La Loire et son beau centre ville. Les balades à proximité. La vie quotidienne y est facile et douce. Notre petite maison avec son jardin. Les gens.

Ce que tu aimes le moins ?

On en a vite fait le tour. La vie culturelle y est pauvre. Pas assez de Musées et de Théâtres. Il manque en somme la dimension internationale des grandes villes.

canapé rénové