Nous avons testé Mamie Bigoude la nouvelle crêperie à Orléans

par | janvier 2, 2019

Difficile de passer à côté sans la remarquer, cette nouvelle crêperie en plein centre de Orléans, j’ai nommé Mamie Bigoude. Le rose bonbon et le vert menthe à l’eau s’y côtoient dans un effet kitsch du plus beau rendu. L’enseigne – qui gère plusieurs autres crêperies dans d’autres villes –  avait mis les petits plats dans les grands pour le lancement de son nouveau restaurant : affiche publicitaires, encadrés dans le journal etc… Nous avons testé en famille et voilà le verdict.

Une chaîne de restaurants bon enfant

Mamie Bigoud c’est un restaurant conceptuel. On y trouve :

  • une ambiance flashy qui rompt avec le côté gnangnan des crêperies bretonnes traditionnelles
  • un emplacement idéal dans une des plus belles artères de la ville
  • un ton et un style qui ne se prend pas au sérieux mais qui se veut efficace (il faut rentabiliser le pas de porte me direz-vous)
accueil mamie bigoud

L’accueil de la crêperie

Le service et l’accueil

Je l’avoue, au premier abord je n’étais pas emballé par le côté chaîne de restaurant. Payer pour un « concept » et du marketing culinaire c’est pas trop mon truc, je préfère de loin payer pour de la bonne bouffe même franchouillarde. Passé cet apriori, j’ai donc poussé la porte du restaurant en craignant le pire surtout accompagné de 3 enfants en bas âge.

L’accueil est sympathique et rapide bien que les serveurs soient visiblement un peu débordés par le succès. On a pris notre commande en moins de 8 minutes (malgré donc la foule des grands soirs) et servis nos galettes en moins de 8 minutes aussi. Donc pour moi, c’est un sans faute jusque là.

Bonus : le serveur était fort agréable ! Il papote avec les enfants, rigole avec eux, tout en restant précis et efficace, que demander de plus ? C’est peut-être un détail pour vous, mais pour une famille, ça veut dire beaucoup. Avec 3 marmots déchainés… nous faisons souvent l’objet de regards torves. Pas là.

Les crêpes et galettes

Parlons du principal : ce qu’il y a dans l’assiette. Stoppons net le suspense : c’était excellent. Les galettes croustillent juste ce qu’il faut tout en étant tendres et savoureuses. Les ingrédients copieux étaient aussi de bonne qualité. Bref, un 10/10. Soyons fous, je dirais même que c’est la meilleure galette jamais mangée de ma petite vie. Pourtant, je passe mes vacances en Bretagne (à Quiberon, mais vous êtes bien curieux je trouve !) donc j’ai une expérience gustative relativement adossée.

Allez un petit bémol pour faire montre d’un esprit critique bien gaulois (si a 50 ans t’as pas critiqué quelque chose alors t’as raté ta vie) : un petit bol de crudité en complément de la galette ce serait bien pour apporter un complément de verdure et de fibres, un peu de légèreté dans ce monde de brutes.

L’addition finale : 14 euros par personnes, galettes + crêpe dessert + boisson. C’est tout à fait correct. Bravo mamie !

Voilà quelques photos pour vous mettre dans l’ambiance :

Crêpe saucisse mamie Bigoude

Carte du restaurant

 

Nos derniers articles

OLB en Jeep Elite : où se situe le club à l’aube d’une saison redoutable ?

OLB en Jeep Elite : où se situe le club à l’aube d’une saison redoutable ?

2 ans après sa descente en Pro B, l’OLB (Orléans Loiret Basket), le club de basket professionnel d’Orléans remonte en Pro A, désormais nommée Jeep Elite. Ainsi, la capitale de la région Centre de profiter d’une visibilité nationale dans un sport...

Pathé Orléans se modernise

Pathé Orléans se modernise

Le Cinéma Pathé Orléans situé Place de Loire propose depuis quelques jours de nouvelles bornes de réservation de places. Ces bornes remplacent les anciennes qui sont désormais hors-service. Un écran XXL L’impression qui se dégage de ces bornes – au premier...

[vidéo] Promenade sur les bords de Loire à Orléans centre

[vidéo] Promenade sur les bords de Loire à Orléans centre

Orléans doit beaucoup à la Loire. Autrefois, le fleuve royal abreuvait la ville en eau mais aussi en marchandises, ce qui fit sa richesse. Le chemin de fer a rebattu les cartes et Orléans c’est peu à peu éloignée de son poumon économique du temps jadis....