Le marché de l’emploi à Orléans et dans le Loiret

par | novembre 5, 2019

Qualité de vie et climat sont des critères appréciables au moment de choisir une ville mais le dynamisme économique reste une priorité pour de nombreux actifs. Trouver un travail stable est en effet fondamental. Les chiffres du marché de l’emploi sont donc révélateurs. Nous vous proposons donc un tour d’horizon du marché de l’emploi à Orléans et dans le Loiret.

Orléans : 2ème ville de France la plus attractive pour l’emploi et le pouvoir d’achat

Le baromètre WORK & LIVE 2019 de Meilleurtaux.com place Orléans en deuxième position des villes les plus attractives en terme d’emploi et de pouvoir d’achat immobilier. Ce baromètre porte sur les 30 plus grandes villes de France. Il agrège une série de données portant sur les salaires, le prix de l’immobilier ou encore le nombre d’offres d’emploi en CDI.

Présenté autrement, ce baromètre indique qu’à Orléans, il est plus aisé de trouver un emploi stable en CDI et d’acheter un bien immobilier.

Selon les chiffres de Meilleurtaux.com, il y aurait ainsi 14,4 offres de CDI pour 100 habitants à Orléans et son agglomération. Ce chiffre est ensuite pondéré par le prix de l’immobilier au m2, soit 2242 € en moyenne ce qui permet, avec un salaire médian, d’acquérir un bien d’une surface moyenne de 67m2 avec un crédit sur 12 ans.

Un marché de l’emploi dynamique et en tension

Le taux de chômage à Orléans est de 8,4% au 2ème trimestre 2019 selon les chiffres de l’INSEE. Une valeur située dans la moyenne nationale. Toutefois, les recruteurs indiquent qu’il y a de nombreux postes en tension qui ne trouvent pas preneur.

Il existe donc une inadéquation entre l’offre et la demande sur le marché de l’emploi. 58 % des recrutements sont jugés difficiles par les employeurs, particulièrement dans le secteur de la construction avec près 75%.

Le Loiret comptabilisait 21.229 projets de recrutement pour 2019, dont 14.529 dans le bassin d’Orléans. Ces chiffres sont tirés de la 18e enquête Besoin de main-d’œuvre (BMO), réalisée par Pôle emploi auprès de 63.000 entreprises de la région Centre-Val de Loire.

  • 23 % des entreprises de la région Centre-Val de Loire envisagent de recruter en 2019.
  • 58 % des projets de recrutement concernent des entreprises de services.
  • 36 % de ces projets sont exprimés par des entreprises de moins de 10 salariés
  • 35% des intentions d’embauche concernent les services aux particuliers
  • 24% des projets de recrutement concernent les services aux entreprises.

Le commerce poursuit une bonne dynamique, avec une hausse de 20% des projets de recrutement. Les intentions progressent de 14% dans la construction et sont stables dans l’agriculture.

Les dix métiers qui recrutent le plus dans le Loiret, selon Pôle emploi

Les métiers en tension et qui recrutent le plus sont principalement des postes d’employés de niveau bac à bac +2.

  • Ouvriers non qualifiés de l’emballage et manutentionnaires.
  • Agents d’entretien de locaux.
  • Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine
  • Ouvriers qualifiés manutention
  • Aides à domicile, aides ménagères, travailleuses familiales
  • Aides-soignants
  • Agriculteurs salariés, ouvriers agricoles
  • Serveurs de cafés, de restaurants
  • Professionnels de l’animation socioculturelle
  • Ouvriers non qualifiés formage de métal

Caractéristiques du bassin d’emploi du Loiret

Le Loiret et Orléans accueillent de nombreux sièges d’entreprises ou d’unités de production au rayonnement national et international. Parmi les groupes générant le plus grand chiffre d’affaires du département du Loiret, citons notamment :

  • JOHN DEERE (matériel de motoculture)
  • AXEREAL (coopérative céréalière)
  • MARS (produits de consommation)
  • THERMOR (fabriquant de radiateurs)
  • SERVIER (laboratoire pharmaceutique)
  • LES CRUDETTES (produits de consommation)
  • DURALEX (verrerie)
  • BURBAN PALETTES (collecte et tri de palettes)
  • AMAZON (site e-commerce)

De nombreux emplois à forte valeur ajoutée sont issus de la Cosmetic Valley qui représente 18 % de l’effectif des entreprises françaises dans secteur de la cosmétique pour 53 % du chiffre d’affaires national du secteur.

Parmi les entreprises situées sur le versant orléanais de la Cosmetic Valley, citons notamment Shiseido basé à Ormes, le centre de R&D dédié aux parfums et à la cosmétique de LVMH et les marques Christian Dior, Givenchy, Guerlain. La seule et unique usine Dior est située à Saint-Jean de Braye.

En 2016, la Cosmetic Valley était constituée de 800 entreprises pour un CA de 26 milliards €, 8 Universités, le CNRS et l’INRA où travaillent plus de 8000 Chercheurs.

Nos derniers articles

OLB en Jeep Elite : où se situe le club à l’aube d’une saison redoutable ?

OLB en Jeep Elite : où se situe le club à l’aube d’une saison redoutable ?

2 ans après sa descente en Pro B, l’OLB (Orléans Loiret Basket), le club de basket professionnel d’Orléans remonte en Pro A, désormais nommée Jeep Elite. Ainsi, la capitale de la région Centre de profiter d’une visibilité nationale dans un sport...

Pathé Orléans se modernise

Pathé Orléans se modernise

Le Cinéma Pathé Orléans situé Place de Loire propose depuis quelques jours de nouvelles bornes de réservation de places. Ces bornes remplacent les anciennes qui sont désormais hors-service. Un écran XXL L’impression qui se dégage de ces bornes – au premier...

[vidéo] Promenade sur les bords de Loire à Orléans centre

[vidéo] Promenade sur les bords de Loire à Orléans centre

Orléans doit beaucoup à la Loire. Autrefois, le fleuve royal abreuvait la ville en eau mais aussi en marchandises, ce qui fit sa richesse. Le chemin de fer a rebattu les cartes et Orléans c’est peu à peu éloignée de son poumon économique du temps jadis....