À quand des trottinettes Lime à Orléans ?

Le phénomène des trottinettes en libre service arrivera t’il à Orléans sous peu ? Il faut l’espérer tant le succès est au rendez-vous des villes où le Über de la trot’ (et dont Über est actionnaire du reste) a posé ses roulettes. Le free floating, comprenez l’utilisation d’engins de mobilité indépendants des stations de dépose à la manière du Velib est en plein boum en France.

Lime en France, lentement mais surement

Lime progresse en France. La start-up de San Francisco a déployé fin septembre ses trottinettes électriques à Bordeaux puis Lyon après bien entendu Paris. A Bordeaux comme à Lyon ce sont plus d’une centaine de trottinettes qui ont été disposées dans les rues à son lancement, selon Sud-Ouest. A Lyon, les trottinettes peuvent être utilisées dans une zone d’utilisation comprenant les neuf arrondissements de Lyon et Villeurbanne, détaille Le Progrès.

Les trottinettes Lime se repèrent facilement sur les trottoirs et pour les utiliser, il suffit de télécharger l’application et scanner un QR code. L’utilisateur peut ensuite circuler « librement » et déposer la trottinette où il le souhaite sur un trottoir avant qu’un autre usager ne la prenne à son tour. Le tarif est le même à Bordeaux et Lyon que dans les autres villes soit un euro pour débloquer la trottinette puis 15 centimes par minute d’utilisation.

Lime en appel aux municipalités

Sur son site, Lime précise que « servir les villes est au cœur de sa mission. Nos solutions de mobilité intelligente sans quai réduisent les embouteillages, favorisent un mode de vie sain et résolvent le défi majeur du premier et dernier kilomètre de nos déplacements. Grâce à nos données GPS complètes, les villes disposent d’une puissante ressource pour planifier et maintenir des routes et des pistes cyclables plus sûres. Nous pouvons également desservir tous les secteurs de la communauté, y compris ceux qui sont traditionnellement mal desservis par les transports en commun ou les vélos en location traditionnels. Contrairement aux systèmes traditionnels nécessitant des quais, Lime ne nécessite aucun financement public et aucune subvention. Si vous êtes intéressés pour faire venir Lime dans votre communauté, nous serions ravis d’en discuter avec vous. »

La balle semble donc dans le camps de la ville d’Orléans qui pourrait ainsi confirmer le rajeunissement de son image en acceptant les trottinettes Lime sur ses trottoirs.

J’ai posé la question d’une arrivée éventuelle à Orléans via Twitter à l’équipe de Lime France, voilà la réponse :

Un modèle qui pose question

Le succès de Lime et ses concurrents n’est pas sans poser problème aux municipalités victimes du succès. Les trottinettes circulent sur trottoir et chaussée faute d’une règlementation claire sur la question. à 25 km/h elles sont trop rapides pour les trottoirs et représentent un vrai danger. Le fait de pouvoir els laisser où bon vous semble pose également un souci d’ordre public : on ne compte plus les trottinettes posées ça et là parfois au risque de gêner la circulation.

Il n’en demeure pas moins que ce nouveau modèle de mobilité urbaine a de beaux jours devant lui. Orléans sera t’elle la prochaine ville à sauter le pas ?